SUBMIT A COMPLAINT

Abella Mayfair / sample abella mayfair

London, ON, CA Review updated:
Contact information:

Elle doit payer 560$ pour un échantillon de crème à 10$.
Carole Lebeau, de Saint-Jérôme, voulait juste tester l’efficacité d’une crème rajeunissante. On la condamne aujourd’hui à payer des centaines de dollars pour des produits qu’elle ne reçoit même pas.
Une résidente de Saint-Jérôme est prise dans un engrenage infernal après l’essai de deux échantillons de crèmes de jouvence.
Avec tous les tracas qu’elle vit depuis un mois, les crèmes rajeunissantes que Carole Lebeau a commandées sur le web lui donnent plus de rides qu’elles ne lui en enlèvent!
«Je voulais juste tester une crème offerte à 10 $ et, depuis, ils me facturent des centaines de dollars chaque mois sur la carte de crédit», peste Mme Lebeau.
Rien à perdre, vraiment ?
Les problèmes ont commencé le 5 septembre, quand une offre de crèmes rajeunissantes DuaDerma et Alvena apparaît sur sa page Facebook.
À 9, 39 $ pour les échantillons, il n’y a pas grand-chose à perdre si ça ne fonctionne pas, se dit-elle.
Erreur... Quand elle reçoit le premier relevé de carte de crédit, elle constate que l’entreprise new-yorkaise lui a facturé 191 $ de crème Averna et 177 $ de crème DuaDerma. Des produits qu’elle n’a jamais voulus et qu’elle n’a jamais reçus non plus.
MasterCard a réussi à annuler l’offre de DuaDerma, mais pas celle d’Averna, de sorte qu’elle vient de recevoir une autre facture de 191 $.
Pas seule
Si elle avait lu les petits caractères, elle aurait constaté qu’elle leur donnait le droit de faire ces prélèvements. Mais qui les lit?
«La vérité, c’est que c’est vraiment une arnaque», lance-t-elle.
Carole Lebeau est loin d’être la seule à ne pas lire les détails.
«Ils m’ont facturé plus de 900 $. Des voleurs! Lorsque j’ai communiqué avec MasterCard, ils m’ont dit qu’il n’y avait rien à faire, que je n’aurais pas dû donner mon numéro de carte de crédit!» écrit une dame sur Facebook.
Des droits clairs
Malgré sa négligence de ne pas avoir tout lu et d’avoir fait affaire avec une compagnie dont elle ne connaît même pas le nom à part le numéro de sa boîte postale à New York, Carole Lebeau a des droits.
«Il peut vous facturer le produit uniquement si vous lui avez donné clairement votre accord», résume-t-on à l’Office de la protection du consommateur.
L’OPC rappelle que le client a 60 jours pour demander par écrit une rétrofacturation, soit un remboursement des montants payés, à l’émetteur de la carte.

Abella Mayfair

Er
Nov 16, 2016
Sort by: UpDate | Rating

Comments

  • Er
      Nov 16, 2016
    Erickson Cavalcanti - Abella Mayfair
    London
    Ontario
    Canada
    eyeserumreview.ca

    J'ai demandé un echatillon d'Abella Instant Wrinkle. Je payé pour l'expédition CD $ 11, 00 . En regardant la facture, il avait 1 produit de plus (Abella Moisturized). Bref, une semaine plus tard Abella Mayfair avait enlever de mon compte bancaire un montant de CD $ 299.20. J'ai contesté et ils m'en on remboursé juste CD $ 137.24. La difference de CD $ 161, 66 j'en ai perdu aussi comme les produits facturés. Selon les informations reçu de ma banque (Master Card), ils s'agit d'une piége.
    - Le nom constante de la responsable dans la lettre que j'ai reçu avec les produits de ce piège est - CHRISTINA LARRIEUX (Telep. [protected])
    ...
    I asked for a sample of Abella Instant Wrinkle. I paid CD $ 11.00 for shippind. Looking at the bill, it had 1 more product (Abella Moisturized). In a week later Abella Mayfair pulled out from my bank account a CD $ 299.20.
    I emailed the company requesting a refund but just CD $ 137.24 was refunded. The difference of CD $ 161.66 I lost and also the products billed. According to the information received from my bank (Master Card), this is a trap.The name of the person responsible in the letter that I received with the products of this trap is CHRISTINA LARRIEUX (Phone nr. [protected])

    0 Votes

Post your comment